Mots-Clés : Ecomodernisme

chalutage peche eaux profondes

 

 

 

 

 

 

Ces 17 contre 36 en 2016 (et 342 voix contre 326 en 2013 au Parlement Européen), pourraient bien nous montrer à quel point ce penchant vers les profits à court terme et individualistes est ancré dans notre nature. Ils pourraient aussi nous montrer l’urgence de reconnaître cette limite, pour nous donner, enfin, les chances de la dépasser.


Et si cet échec et les crises que nous vivons parlaient de notre facilité à chercher la racine de nos problèmes à l’extérieur, dans le système, la société, chez les autres ? Et si elles parlaient de notre difficulté à nous comprendre et à accepter les limites de notre propre nature ?