Mots-Clés : Nature humaine
RebeccaSaxe

 

Rebecca Saxe (chercheuse en neurologie cognitive) étudie la jonction temporo-pariétale droite qui nous permet de percevoir ce que les autres pensent. Cette région du cerveau se développe principalement au cours de l'enfance et de l'adolescence, mais continue encore à l'âge adulte (*).

Les différences de développement de cette zone à l'âge adulte expliqueraient des différences de capacité à se mettre à la place de l'autre. En fonction du niveau de développement de cette zone, on aura plus ou moins de facilité à percevoir ce qu'une autre personne pense et ressent et plus ou moins de capacité de discernement moral. Le développement de cette zone est crucial dans le sens où elle influence notre façon d'interagir avec les autres et nos choix de vie. Selon son niveau de développement, on fera des choix plus ou moins individualistes ou empathiques.

 

Plus il y a d'activités dans cette région du cerveau, plus les personnes sont capables de prendre en compte les circonstances d'une situation dans leurs jugements moraux.

 

* Jusqu'à une dizaine d'années, beaucoup de scientifiques considéraient que "le cerveau humain cessait de se développer après la petite enfance,", mais Sarah-Jayne Blakemore, une neuroscientifique de l'Institut des neurosciences cognitives de Londres, rappelle qu'il est maintenant établi que beaucoup de régions du cerveau continuent à se développer jusqu'à la trentaine voire la quarantaine. Un âge à partir duquel notre cerveau serait entièrement développé, mature.

 

Articles connexes