Sous-titres en français

Sommes-nous naturellement capables de nous mettre à la place des autres ?

Sarah-Jayne Blakemore, explore cette question par le biais d’expériences particulièrement créatives menées avec des adolescents et des adultes. Ses études lui permettent de mesurer la capacité des personnes à se mettre à la place d’une autre personne notamment en mesurant leurs « conflits de perception ».

Sarah-Jayne s’intéresse particulière aux adolescents pour tenter de comprendre pourquoi ils ont plus de difficulté que les adultes pour se mettre à la place des autres.

Grâce à ses expériences, nous savons maintenant que la faculté de percevoir le point de vue d’une autre personne est particulièrement difficile pour les adolescents parce que les zones du cerveau responsable à cette faculté (le cortex préfrontal) sont encore en cours de développement à leur âge.

 

Elle jettera un pavé dans la mare en démontrant que la plupart des adultes « intelligents et en bonne santé » se trompent.

La plupart des humains éprouveraient donc beaucoup de difficulté à se mettre à la place des autres… 

Cette découverte est importante puisque le niveau de développement de cette habileté influence notre niveau d'empathie, nos décisions, nos jugements moraux et la façon dont nous interagissons avec les autres. 


Articles connexes

Sommes-nous naturellement capables de nous mettre à la place des autres ?