comprendre la psychologie evolutionnisteLa psychologie évolutionniste n’est pas vraiment une sous-discipline de la psychologie, elle est plutôt une nouvelle façon d’aborder les questions de cette discipline en leur ajoutant une perspective particulière : celle de l’évolution.

Au lieu de considérer l’esprit humain comme une Table Rase, une sorte d’ardoise vierge sur laquelle tout (ou pas loin) viendrait s’inscrire (comme l’affirme le courant dominant des sciences sociales), les psychologues évolutionnistes voient plutôt le cerveau comme un couteau suisse : un assemblage d’outils servant chacun à une fonction particulière et ayant été sélectionnés et façonné par l’évolution.

La psychologie évolutive reconnait bien entendu que chaque individu développe au cours de sa vie des compétences et des préférences qui lui sont propres. Mais elle affirme que derrière ces attributs personnels, qui peuvent être appris, se retrouvent aussi certaines attitudes innées, universelles, qu’on retrouve dans toutes les cultures humaines. Cette matrice est ce qu’on appelle la « nature humaine ». Une nature qui serait le fruit d’une longue évolution, le fruit d’une histoire, celle d’un microbe jusqu’à la nôtre.

L’université Mc Gill (Canada) propose une courte présentation de la psychologie évolutionniste adaptée à tous les niveaux de connaissance: débutant, intermédiaire et avancé.


Articles connexes